Skip to content →

bio/about

FRANÇAIS

Né en 1967. Vit et travaille à Marseille.

Jean Paul Noguès découvre la photographie à 14 ans avec un appareil 24×36 ; un appareil offert par sa tante qui lui transmet alors sa passion pour les arts visuels. Dès ses premières photos, il s’oriente vers les paysages, les corps et l’abstraction. 

Diplômé de l’Université d’Aix-Marseille en Sciences de la Terre, puis en Cinéma, sa fascination pour les images fixes ou en mouvement s’affirme. Son autre passion, le rock et son expression subversive, l’amène à rédiger en 1993 son mémoire de Maîtrise sur La Représentation du rock au cinéma, de Woodstock à The Wall.

En 2001, Jean Paul Noguès débute son travail atypique de l’image par la réalisation de films expérimentaux et d’installations vidéo principalement autour du corps féminin et de l’amour charnel. Ses œuvres sont présentées dans de nombreux festivals et musées dont les Cinémas Différents de Paris, les Instants Vidéo de Marseille, à Oberhausen, Rotterdam, Tokyo, à la Tate Modern, au Frac PACA, au Centre Pompidou ou à la Cinémathèque Française.

Au début des années 2010, son exploration de la représentation le porte vers des compositions de plans de plus en plus contemplatifs proches de l’image fixe. Suite à une remise en question existentielle et un travail introspectif, Jean Paul Noguès entame depuis 2018 une reconstruction personnelle et artistique dans la photographie. Son univers évolue désormais vers les thèmes de la condition humaine, de la nature et de l’intimité.

ENGLISH

Born in 1967. Lives and works in Marseille.

Jean Paul Noguès discovers photography at the age of 14 with a 24×36 camera ; a camera offered by his aunt who then transmits his passion for the visual arts. From his first photographs, he turned to landscapes, bodies and abstraction.

Graduated from the University of Aix-Marseille in Earth Sciences, then in Cinema, his fascination for still or moving images is confirmed. His other passion, rock and his subversive expression, led him to write in 1993 his thesis on The Représentation of rock in cinema, from Woodstock to The Wall.

In 2001, Jean Paul Noguès began his atypical work of the image by making experimental films and video installations mainly around the female body and carnal love. His works are presented in numerous festivals and museums including the Cinémas Différents de Paris, the Instants Vidéo de Marseille, Oberhausen, Rotterdam, Tokyo, the Tate Modern, the Frac PACA, the Centre Pompidou and the Cinémathèque Française.

In the early years of 2010, his exploration of representation led him to compositions of shots that were increasingly contemplative, close to the still image. Following an existential questioning and an introspective work, Jean Paul Noguès began since 2018 a personal and artistic reconstruction in photography. His universe is now evolving towards the themes of the human condition, nature and intimacy.